• Prisonniers sans frontières - artisan
    Acquérir des compétences pour préparer sa réinsertion
  • Prisonniers sans frontières - culture
    Améliorer l'alimentation par la culture de jardins maraîchers
  • Prisonniers sans frontières - artisan
    Pour redonner espoir et dignité aux prisonniers en Afrique
  • Prisonniers sans frontières - procédure
    Faire respecter les droits des détenus
  • Prisonniers sans frontières - hygiéne
    Développer l'hygiène pour faire progresser la santé
  • PRisonniers sans frontières femmes
    Ecouter et apporter un soutien moral

Etat des lieux

En Afrique francophone les mineurs délinquants sont généralement incarcérés quelle que soit l’infraction qu’ils aient commise. Les prisons servent aussi de foyer pour les enfants des rues, faute de structures spécialisées. La prison accueille également des nourrissons et enfants en très bas âge (pouvant être âgés parfois de plus de trois ans) qui vivent aux côtés de leurs mères incarcérées.

Maison des mamans et des bébés à Abomey

Les équipes-terrain de PRSF visitent régulièrement ces populations particulièrement vulnérables et des activités d’alphabétisation leur sont destinées en priorité. De même, le personnel médical est invité à apporter une attention particulière aux enfants et aux jeunes. Dans un autre domaine, les visiteurs des équipes-terrain PRSF tentent d’assurer le relais avec le milieu judiciaire pour accélérer les procédures et réduire la durée de la détention préventive. Dans la plupart des prisons, du matériel éducatif et des jeux sont mis à la disposition des mineurs et des ateliers de formation sont organisés à leur intention.

Les bébés qui accompagnent leurs mères en détention sont parfois des « non-personnes », c’est-à-dire qu’ils ne sont pas comptabilisés par l’Administration pénitentiaire. Il n’y a parfois pas de budget spécifique notamment pour l’alimentation et les suppléments adaptés aux bébés. Ceux-ci sont le plus souvent fournis par les bénévoles PRSF et d’autres OSC, et parfois aussi par le personnel pénitentiaire.

Objectifs de PRSF

  • Idéalement, il serait souhaitable de ne pas soumettre les mineurs au régime carcéral, mais d’organiser une véritable protection judiciaire de la jeunesse, fondée sur la rééducation. Face aux réalités, PRSF s’efforce de :
  • empêcher les contacts entre les enfants, les mineurs, et la population carcérale majeure, potentiellement dangereuse.
  • leur procurer une alimentation et un accès direct aux soins conforme à leur âge et à leur croissance.
  • assurer leur éducation afin d’éviter la récidive.
  • trouver des solutions pour leur sortie (retour dans la famille ou accueil en centre, etc.).

Quelques réalisations de PRSF

  • De nombreux quartiers de mineurs ont été créés par PRSF grâce à des financements de l’Union européenne : c’est le cas au Burkina Faso et surtout en Côte d’Ivoire où toutes les Maisons d’Arrêt disposent de quartiers de mineurs.
  • Des équipiers de PRSF sont affectés spécialement au traitement des besoins des mineurs.
  • Organisation d’équipes sportives et de jeux.
  • Mise en place d’une alphabétisation et d’ateliers réservés aux mineurs.
  • Rencontre des familles des mineurs avant leur libération pour s’assurer du bon accueil par le village.
  • Un programme de réinsertion familiale et professionnelle est conduit au Togo en partenariat avec une association locale.
  • En 2008 et 2009, une action, financée par l’UNICEF, a été menée au Bénin dans tous les quartiers de mineurs pour la création d’espaces éducatifs au sein desquels ont été organisés de l’alphabétisation, des ateliers d’apprentissage à un certain nombre de métiers et des animations pour la prévention du VIH-SIDA. En outre, des cyclomoteurs ont été fournis aux bénévoles PRSF afin qu’ils puissent rencontrer dans les villages lointains les familles des mineurs et éviter leur rejet lors de leur sortie de prison.

Besoins à financer

  • Construction de quartiers spécifiques pour mineurs, là où il n’en existe pas.
  • Amélioration de l’alimentation sur le plan qualitatif par l’achat de compliments alimentaires riches en vitamines et apportant des calories supplémentaires, ainsi que sur le plan quantitatif.
  • Préservation de la santé grâce à une meilleure hygiène et à l’apport de médicaments indispensables.
  • Sessions de formation spécifique destinées aux femmes en charge d’enfants en bas âge pour leur dispenser des règles d’hygiène de vie, de soins aux enfants et de prévention des maladies par les vaccinations.
  • Développement de l’alphabétisation et de la formation professionnelle.
  • Dans certains pays, mise en place de centres éducatifs pour mineurs.

logo facebook

Suivez-nous sur facebook